26/9/2018 : Humains et non-humains #1 - En finir avec la “nature” ?

« S’il existe une post-anthropocène qui mérite d’être vécue, ceux qui l’habiteront auront besoin d’autres récits, où aucune entité n’occupe le centre de la scène. »

– Isabelle Stengers


Comment agir à l’anthropocène, en prenant la mesure de nos responsabilités, mais aussi de nos limites ? Pour certains, l’idée de “nature”, distinguée de la culture, de la technique et des autres constructions humaines, nous en empêche : tout est intriqué, il faut penser autrement. Pour d’autres, il faut au contraire, soit “revenir” à la nature, soit s’en séparer une bonne fois pour prendre le contrôle total de notre “environnement”. Mais qu’est-ce donc que cette “nature” ? En avons-nous jamais été séparés ? Et, pour aujourd’hui et demain, quelles alliances recréer entre humains et non-humains, dont les destins semblent inextricablement liés ?

Intervenant·es

  • Anne-Caroline Prévot, Museum national d’histoire naturelle, Centre d’écologie et des sciences de la conservation
  • Jos Auzende, directrice artistique de la Gaîté lyrique, commissaire de l’exposition “Capitaine futur et la Supernature“
  • Fabrice Flipo, professeur de philosophie, épistémologie et histoire des sciences et techniques, Institut Mines-Telecom Business School

L’article issu de la conférence