20/3/2019 : Afrotopies

« L’Afrique n’a personne à rattraper. Elle ne doit plus courir sur les sentiers qu’on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu’elle se sera choisi. Son statut de fille aînée de l’humanité requiert d’elle de s’extraire de la compétition, de cet âge infantile où les nations se toisent pour savoir qui a accumulé le plus de richesses, de cette course effrénée et irresponsable qui met en danger les conditions sociales et naturelles de la vie. »

Felwine Sarr, Afrotopia, 2016

Et si le berceau de l’humanité tenait également son futur entre ses mains ? Cette session de Futurs Pluriels appelle des expressions sur le futur issues d’Afrique, mais qui ne se cantonnent pas à évoquer le futur de l’Afrique. Quelles images du futur émergent-elles, et que disent-elles de neuf, de différent ? Qui parle de futur en Afrique, comment élargir le cercle de celles et ceux qui en parlent, comment les entendre ?

Intervenant·es
  • Hajar Choikairi et Btissam Chougra (Bluenove), à propos du projet Bright Mirror, avec un retour des ateliers menés en Afrique ;
  • L’artiste Josefa Ntjam, avec une performance issue de son travail « Hilolombi #2 »
  • Enfin, depuis Dakar via Skype, l’économiste Ndongo Samba Sylla pour une réflexion sur le futur du travail au croisement des questions technologiques et démographiques (voir aussi son interview dans Usbek & Rica)

Vidéo de la conférence “Afrotopies”

L’article issu de la conférence

Vidéo de la conférence “Afrotopies”