Orit Halpern

Co-director of the Speculative Life Research Cluster, Concordia University

Dr. Orit Halpern is an Associate Professor in the Department of Sociology and Anthropology at Concordia University. Her work bridges the histories of science, computing, and cybernetics with design and art practice. She is also a co-director of the Speculative Life Research Cluster, alaboratory situated at the intersection of the environmental sciences, architecture and design, and computational media.

You can find out more at: www.speculativelife.com , www.planetaryfutures.net

 » I have two projects, the first is my work on smartness and resilience: https://www.e-flux.com/architecture/accumulation/96421/hopeful-resilience/ and in a more pedagogical mode my recent summer school: http://planetaryfutures.net/. I think its emblematic in terms of thinking critically about what it means to do research at new scales and about creating institutional spaces and models that might support new forms of work, while insisting on ongoing engagement with critical questions in the humanities, and without homogenizing all practices. I also insist on the place of non-functional and experimental forms of research,as well as finding ways to invent new forms of research and education that are not solely reactionary in their tense and mode.


Orit Halpern est professeur agrégé au département de sociologie et anthropologie à l’Université de Concordia. Son travail relie l’histoire de la science, de l’informatique et de la cybernétique au design et à la pratique artistique. Elle est également codirectrice du groupe de recherche Speculative Life Research Cluster, un laboratoire situé à l’intersection des sciences de l’environnement, de l’architecture et du design, et des médias informatiques.

Vous pouvez en apprendre plus en consultant:www.speculativelife.com , www.planetaryfutures.net

« J’ai deux projets, le premier est mon travail sur l’intelligence et la résilience: https://www.e-flux.com/architecture/accumulation/96421/hopeful-resilience/, et dans un mode plus pédagogique mon projet récent d’école d’été: http://planetaryfutures.net/.

Je pense que c’est emblématique en termes de réflexion critique sur ce que signifie faire de la recherche à de nouvelles échelles et sur la création d’espaces institutionnels et de modèles pouvant soutenir de nouvelles formes de travail, tout en insistant sur un engagement permanent de réflexions sur les pratiques des sciences humaines. De plus, j’insiste également sur la place des formes de recherche non fonctionnelles et expérimentales, ainsi que sur les moyens d’inventer de nouvelles formes de recherche et d’éducation qui ne sont pas uniquement réactionnaires dans leur temps et dans leur mode. »