Mimi Mondal

Speculative fiction writer and editor

Mimi Mondal is a Dalit speculative fiction writer and editor, and the first Hugo Award nominee from India. Her first book, Luminescent Threads: Connections to Octavia E. Butler, edited along with Alexandra Pierce, is currently a finalist for the Hugo Awards 2018 and the Locus Awards 2018. Mimi was an editor at Penguin India between 2012. Between 2017 and 2018, she worked as the Poetry and Reprint Editor of Uncanny Magazine, a twice-Hugo-Award-winning magazine of science fiction and fantasy.

Mimi also holds three masters’ degrees, including an MA in English from Jadavpur University, India; an MLitt in Publishing Studies from University of Stirling, Scotland, where she was the first Commonwealth Scholar in the subject; and an MFA in Creative Writing from Rutgers University, USA. Further, in 2015, she was the Octavia E. Butler Memorial Scholar at the Clarion West Writers Workshop, USA. She currently lives in New York.

My role in science fiction and fantasy is largely of a fiction writer and professional editor. I work directly within the publishing industry in the US, so a lot of my ideas are practical and immediately applicable. One of the questions that concern me is: What are the alternative worlds and futures that we are offering to our consumers? Science fiction and fantasy has a very large consumer base, including the readership of books and the audience of Hollywood movies, TV shows, games and other media. A large part of this consumer base is young, still in the formative years of their personalities. What are the ideas we are putting in these consumers’ minds?

Equality and diversity in speculative fiction are two of my major goals. In a different world, is white still the dominant race of humans? Do poverty, homophobia, ableism and other discriminations exist in other worlds, among other species that are not even human? Do nations exist? Is war still the solution to global disagreements? How do we imagine worlds that are free of the biases that exist in the world we have? And to do that, how do we free our minds of those biases, so they don’t become unconscious patterns in the stories we tell?

My Hugo-nominated book Luminescent Threads celebrates the works and influence of Octavia E. Butler, the first major African American, queer, working-class, woman writer of science fiction and fantasy, who published her works at a time when people of her description did not even exist as characters in the genre, leave alone writers. I often write about the treatment of diversity in major SFF franchises, which includes my long essay on Harry Potter and race (2016), where I analyse the series according to genre world-building conventions. Earlier in 2018, I wrote an article for Tor.com on the history of speculative fiction from South Asia, analysing both the development of the publishing industry, as well as changing readerships, immigration narratives and other factors for over two centuries. (Here are Part I and Part II of the article.)


Mimi Mondal est une écrivaine et rédactrice de fiction spéculative dalit et la première candidate à un prix Hugo de l’Inde. Son premier livre, Luminescent Threads: Connections to Octavia, dirigé par Alexandra Pierce, est actuellement finaliste des Hugo Awards 2018 et des Locus Awards 2018. Mimi était rédactrice chez Penguin India en 2012. Entre 2017 et En 2018, elle est responsable de la rédaction et de la réimpression de poésie pour le magazine Uncanny, un magazine de science-fiction et de fantaisie récompensé par deux prix Hugo.

Mimi est également titulaire de trois maîtrises, dont une maîtrise en anglais de l’université Jadavpur, en Inde; une MLitt en études d’édition de l’Université de Stirling, en Écosse, où elle a été la première boursière du Commonwealth dans la matière; et une maîtrise en création littéraire de l’Université Rutgers, États-Unis. De plus, en 2015, elle a reçu la bourse commémorative Octavia E. Butler au Clarion West Writers Workshop, États-Unis. Elle vit actuellement à New York.

Mon rôle dans la science-fiction et la fantasy est en grande partie celui d’une écrivaine de fiction et une éditrice professionnelle. Je travaille directement au sein de l’industrie de l’édition aux États-Unis et donc beaucoup de mes idées sont pratiques et immédiatement applicables. L’une des questions qui me préoccupe est la suivante: quels sont les mondes alternatifs et les futurs que nous proposons à nos consommateurs? La science-fiction et la fantasy ont une base de consommateurs très large, y compris le lectorat des livres et le public des films hollywoodiens, des émissions de télévision, des jeux et autres médias. Une grande partie de cette base de consommateurs est jeune, toujours dans les premières années de leur personnalité. Quelles sont les idées que nous mettons dans l’esprit de ces consommateurs?

L’égalité et la diversité dans la fiction spéculative sont deux de mes principaux objectifs. Dans un monde différent, les blancs sont-ils toujours la race dominante des humains? La pauvreté, l’homophobie, le capacitisme et d’autres discriminations existent-ils dans d’autres mondes, parmi d’autres espèces qui ne sont même pas humaines? Les nations existent-elles? La guerre est-elle toujours la solution aux désaccords mondiaux? Comment imaginons-nous des mondes sans préjugés qui existent dans le monde que nous avons? Et pour ce faire, comment pouvons-nous libérer nos esprits de ces préjugés, afin qu’ils ne deviennent pas des modèles inconscients dans les histoires que nous racontons?

Mon livre, nominé par un Hugo, Luminescent Threads, célèbre les œuvres et l’influence d’Octavia E. Butler, la première écrivaine afro-américaine, queer, ouvrière de science-fiction et de fantasy, qui a publié ses œuvres à une époque ou elle se trouvait unique dans son genre puisque le mouvement n’existait pas. J’écris souvent sur le traitement de la diversité dans les grandes franchises SFF, y compris mon long essai sur Harry Potter and race  (2016), où j’analyse la série en fonction des conventions de construction du genre. En 2018, j’ai écrit un article pour Tor.com sur l’histoire de la fiction spéculative en Asie du Sud, analysant à la fois l’évolution de l’industrie de l’édition et l’évolution du lectorat, des récits d’immigration et d’autres facteurs.( Part I et Part II)