Ayodele Arigbabu

Writer, architect and creative technologist

Ayodele Arigbabu is a writer, architect and creative technologist with over 15 years’ experience delivering projects that cut across architecture, design, film, digital media, publishing, event production and curation; and the development of digital and interactive arts and applications.

He is the publisher and editor of LAGOS_2060, an anthology of science fiction from Africa, published in 2013 and was curator of African Futures: Lagos, a festival on diverse future perspectives of the African continent, produced by Goethe Institut in three African Cities in 2015, with a concluding conference in Berlin in 2016. He the founding director of Design And Dream Arts (DADA) Enterprises, and Design & Applied Digital Arts Studios, the creative vehicles through which his practice in design and the arts find convergence in digital space.

He studied architecture at the University of Lagos, where he graduated with a Masters degree in Environmental Design in 2002, and also earned an MSc in Creative Technology from Middlesex University, London in 2016, with a Postgraduate Diploma in Education from the National Open University of Nigeria in view by late 2018. His multidisciplinary experience is geared towards providing nuanced solutions to some of the complex problems human society would continue to face as the technologies that support us continue to evolve in response to our needs. His current research interests include open source frame works and platforms for digital fabrication, real world applications of block-chain and artificial intelligence technologies, and e-learning solutions that straddle those worlds.

 Ongoing project:

My studio: Design & Applied Digital Arts Studios is currently involved with other partners in establishing a hub for digital technologies, making and learning in Lagos (code-named Digilab Lagos) , as the first of a network of such spaces to be established across four West African countries in the next ten years. The collaborative learning space will have a primary focus on digital design and fabrication through hands on modules on designing with digital tools, and digital fabrication using 3d printers, laser cutters and CNC machines, and a secondary focus on programming and interactive media. Production facilities would also be made available to members and participants for commercial use. This is in response to the direct threat to livelihood that automation and the ongoing 4th industrial revolution poses to African communities that are largely unprepared to participate gainfully in the ongoing change and the need for active initiatives to stem the tide and empower African creatives in shaping their own future.


Ayodele Arigbabu est un écrivain, architecte et technologue créatif avec une expérience de plus de 15 ans d’expérience en projets couvrant l’architecture, le design, le cinéma, les médias numériques, l’édition, la production d’événements et la curation; et le développement des arts et des applications numériques et interactifs. Il est l’éditeur et rédacteur en chef de LAGOS_2060, une anthologie de science-fiction de l’Afrique, publié en 2013 et a été commissaire de African Futures: Lagos, un festival sur les perspectives d’avenir diverses du continent africain, produit par Goethe Institut dans trois villes africaines en 2015 , avec une conférence de clôture à Berlin en 2016. Il est le directeur fondateur des entreprises Design And Dream Arts (DADA) et Design & Applied Digital Arts Studios, véhicules créatifs permettant à sa pratique du design et des arts de trouver une convergence dans l’espace numérique.

Il a étudié l’architecture à l’Université de Lagos, où il a obtenu une maîtrise en design de l’environnement en 2002, et a obtenu une maîtrise en technologie de création de l’Université Middlesex, Londres en 2016, avec un diplôme d’études spécialisées en éducation de l’Université Nationale de Le Nigéria. Son expérience pluridisciplinaire vise à fournir des solutions nuancées à certains des problèmes complexes auxquels la société humaine continuera à faire face, alors que les technologies qui nous soutiennent continuent d’évoluer pour répondre à nos besoins. Ses intérêts de recherche actuels incluent les cadres et plates-formes open source pour la fabrication numérique, les applications du monde réel des technologies de Block-Chain et de l’intelligence artificielle, ainsi que les solutions d’apprentissage en ligne qui chevauchent ces mondes.

Projet en cours:

Mon studio: Design & Applied Digital Arts Studios est actuellement impliqué avec d’autres partenaires dans la création d’une plate-forme dédiée aux technologies numériques, fabrication et apprentissage à Lagos (nom de code, Digilab Lagos), comme premier lieu dans les pays ouest-africains qui en encouragera plusieurs autres les dix prochaines années.

L’espace d’apprentissage collaboratif sera principalement axé sur la conception et la fabrication numériques grâce à des modules pratiques sur la conception avec des outils numériques et la fabrication numérique à l’aide d’imprimantes 3D, de découpeuses laser et de machines CNC. Des installations de production seraient également mises à la disposition des membres et des participants pour un usage commercial.

Ceci est en réponse à la menace directe aux moyens d’existence que porte l’automatisation et la 4e révolution industrielle en cours. Pour les communautés africaines qui ne sont pas préparées à participer à ces changements, la nécessité d’initiatives actives pour endiguer la marée et l’autonomisation des créateurs africains dans l’élaboration de leur propre avenir est importante pour préparer leur avenir et empower la population.