Ali Eslami

VR Artist and practitioner

Ali Eslami (1991) is Award-winning VR Artist and practitioner from Iran. He has been working with VR technology since 2014. He develops and designs VR Experiences to explore new pathway in this emerging medium and further than that, re-imagine and construct alternative futures through speculative design of virtual realities.

Ali has self-taught 3D for Architectural Viz since 2005 and spanned his focus to other fields like creative coding, data-viz, 3D art, and programming. In 2016, his VR project won the IDFA DocLab Award for “Best Immersive non-fiction”.

False Mirror is an Open-ended, Interactive, Virtual Reality project. Which aims to explore speculative futurism and emerging forms of inhabiting in virtual space-times as post-humans. By creating a virtual city from ground-up that shapes and grows over time. Facing the challenge of designing such city, is a practice to think through exciting new problems that haven’t been imagined in the real life. It’s a creative but yet speculative way of approaching VR and immersive media. In the current climate of the computational world, it’s necessary to not only counter it through theory but also by the means of design and creativity. It’s a challenge that requires artists and designers who are working with immersive mediums, to come along philosophers for tackling these questions or help revealing new ones. Designing and experiencing possible futures, would let us face the unwanted without fears and Using it as immunization not just innovation to prevent what we don’t want to occur in future.

Ali Eslami (1991) est un artiste VR primé et un praticien iranien. Depuis 2014, il travaille avec la technologie VR, développe et conçoit des expériences de réalité virtuelle pour explorer de nouvelles voies dans ce média émergent afin de ré-imaginer et construire des futurs alternatifs grâce à la conception spéculative de réalités virtuelles.

Ali est autodidacte en 3D pour Architectural Viz depuis 2005 et s’est concentré sur d’autres domaines tels que le codage créatif, la visualisation de données, l’art 3D et la programmation. En 2016, son projet VR a remporté le prix IDFA DocLab pour « la meilleure non-fiction immersive ».

False Mirror est un projet de monde ouvert et interactif de réalité virtuelle, qui vise à explorer le futurisme spéculatif et les formes émergentes d’habitat dans les espaces virtuels en tant que post-humains, par la création d’une ville virtuelle qui se forme et se développe avec le temps. Face à la difficulté de concevoir une telle ville, il est conseillé de réfléchir à de nouveaux problèmes passionnants qui n’ont pas été imaginés dans la réalité. C’est une manière créative, mais spéculative d’aborder la réalité virtuelle et les médias immersifs. Dans le climat actuel du monde informatique, il est nécessaire non seulement de le contrer par la théorie, mais aussi par le biais du design et de la créativité. C’est un défi qui demande aux artistes et aux concepteurs qui travaillent avec des médiums immersifs de travailler avec des philosophes pour aborder ces questions ou aider à révéler de nouvelles interrogations. Concevoir et expérimenter des futurs possibles nous permettrait de faire face à l’indésirable sans crainte . De plus, ces futurs nous permettent de les utiliser afin de nous immuniser, et non seulement à titre d’innovation pour empêcher ce que nous ne voulons pas voir à l’avenir.