Aarathi Krishnan

Humanitarian Futures and Foresight

Aarathi Krishnan is the Global Futures and Foresight Coordinator with the International Federation of Red Cross and Red Crescent (IFRC) and is based in Geneva. She has a background in development program management and policy, and spent a lot of her early career working across Africa and Asia. Currently Aarathi leads the futures portfolio in IFRC and alongside her team, is developing the Solferino Academy, a futures think and do tank initiative of the Red Cross Movement. Her work covers both training, research, horizon scanning and experiential futures, and she has a specific interest in decolonised and feminist futures.

« In terms of specific projects of interest, I’m particularly focused on at the moment on how we consider different cultural approaches to futures – how we decolonise the field, and be more inclusive. My works takes me across so many different communities and countries and we need to think about how different ideas/values of the future is linked to our cultural and ethnic values. How do we promote an approach that is not just Western driven, and to nuance this a lot more, how can we include more feminist, in particular feminist women of colour in futures. »


Aarathi Krishnan est la coordinatrice mondiale de l’avenir et de la prospective de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et est basée à Genève. Elle a une formation en gestion de programmes de développement et en politique et a passé une grande partie de sa carrière à travailler en Afrique et en Asie.

Actuellement, Aarathi dirige le projet de prospectives de la FICR et, parallèlement à son équipe, développe l’Académie Solferino, une initiative de futures think and do tank du groupe de la Croix-Rouge. Ses travaux couvrent à la fois la formation, la recherche, l’analyse des horizons et des futurs expérientiels. Elle s’intéresse particulièrement aux avenirs décolonisés et féministes.

“En ce qui concerne les projets d’intérêt spécifiques, je suis particulièrement concentré sur la manière dont sont considérés les différentes approches culturelles des futurs, comment décoloniser les terrains et devenir plus inclusifs. Mes travaux m’amènent à travers tant de communautés et de pays différents et nous devons réfléchir à la manière dont différentes idées / valeurs du futur sont liées à nos valeurs culturelles et ethniques. Comment pouvons-nous promouvoir une approche qui ne soit pas uniquement orientée vers l’Ouest, et la nuancer davantage, comment pouvons-nous inclure davantage de femmes-de en particulier des féministes de différentes cultures, dans le futur?”