Aller, Errer, Rester, Evoluer, Quitter...

Explorer les Futurs de la mobilité avec l’aide des arts et de la fiction
Démarrage : mars 2020
Aqualta by Studio Lindfors

Aller vers, Errer, Rester, Evoluer, Quitter…

“Moving On, Moving Up, Moving Around”

Le Réseau Université de la Pluralité et la Fabrique des Mobilités lancent une exploration collaborative et ouverte sur le futur de la mobilité, qui utilisera les arts, la fiction, le design et les utopies comme matériau principal pour engager la discussion.

Nous vous invitons à participer à ce projet ! Voici pourquoi et comment.

LA MOBILITÉ (spatiale, sociale, etc.) est à la fois une aspiration importante pour beaucoup d’humains et un défi clé de notre époque.

C’est aussi un prisme au travers duquel de nombreux enjeux contemporains peuvent être examinés: travail, lieux, temps, changement, inégalités, climat, migrations, liens sociaux, technologie, culture, etc.

De nombreux facteurs se combinent pour transformer les conditions, les formes et les expériences de mobilité, sans qu’il soit facile d’en dresser un tableau : changement climatique, urbanisation, vieillissement (au Nord) ; les véhicules autonomes, qui ressembleront ou non aux voitures d’aujourd’hui dans leur forme et leur utilisation; le numérique comme outil ou substitut à la mobilité physique ; les inégalités et leurs effets sur l’accès aux lieux et aux ressources… La liste pourrait s’allonger et ne serait probablement pas la même pour différentes zones géographiques ou populations.

Un grand nombre d’excellents projets ont examiné les futurs possibles de la mobilité. « Moving On, Moving Up, Moving Around… » adopte un point de vue complémentaire: au lieu de commencer l’exploration à partir de ce que nous connaissons, il commencera à partir de ce que nous – utilisateurs, professionnels, chercheurs, artistes… – pouvons imaginer. L’objectif est de relier les sciences, les pratiques, les arts et les émotions pour projeter un regard intégral sur la mobilité.

Pourquoi ?

Il semble y avoir beaucoup de choses à (ré) inventer quand on pense à la mobilité (par exemple: comment peut-on se déplacer à la fois moins, pour des raisons écologiques, et plus, soit pour échapper à sa condition, soit pour atteindre à quoi on aspire? ) → Les arts et la fiction ouvrent à de nouvelles idées et peuvent nous aider à échapper aux paradigmes actuels de la mobilité.

La mobilité est une question culturelle autant que technique ou économique (par exemple: Comment concilier un point de vue subjectif de la mobilité comme liberté, avec la perception de la mobilité des autres comme invasion?) → Les arts et la fiction peuvent nous aider à diversifier les points de vue sur le futur de la mobilité.

Tout le monde a des rêves et des inquiétudes autour de la mobilité, pas seulement les experts et de professionnels → Les arts et la fiction peuvent élargir la conversation sur le futur de la mobilité.

Comment ?

“Moving On, Moving Up, Moving Around…” se déroulera en trois phases, auxquelles vous pouvez participer de plusieurs manières :

  1. Collecter des «fragments» du futur dans les arts, la fiction, le design, les utopies : images, textes, nouveaux mots, extraits de films, sons, qui disent quelque chose sur le futur de la mobilité. Vous en avez probablement déjà un ou plusieurs dans votre bibliothèque, vos appareils numériques, vos signets, votre appareil photo. Il en va de même de vos amis, collègues et étudiants. Partagez-les !

    Comment? Soit en ligne, sur la plateforme du projet ou directement par mail; vous pouvez également organiser un “atelier MovingOn” pour partager vos collections – Un guide viendra sous peu pour vous aider à démarrer !
    Qu’est-ce que cela produira? Un référentiel massif de «fragments» sur l’avenir de la mobilité, sur lequel vous et n’importe qui pourrez vous appuyer, et qui constituera la base de la phase 2 de l’exploration collective.
  2. Organiser et cartographier les «fragments de futurs» en les croisant avec l’expertise de professionnel·les, chercheur·se·s et autres parties prenantes – y compris, bien sûr, celles et ceux qui font quotidiennement l’expérience des possibilités et des obstacles à la mobilité, c’est à dire tout le monde.
    Comment ces fragments se présentent-ils à vous, comme sources de surprise, de choc, de défi, de controverse ou d’inspiration? Qu’est-ce qui semble étranger, nouveau, intrigant? Comment cartographier les fragments : quelles représentations rendent-elles justice à leur diversité et quelles clés apportent-ils à des futurs alternatifs ?

    Comment? Soit en partageant vos propres sélections et collections, soit en organisant ou prenant part à des ateliers de curation et représentation des imaginaires des mobilités futures (un second guide vous aidera à organiser ces ateliers).
    Qu’est-ce que cela produira? Des collections, cartes et autres représentations des futurs de la mobilité.
  3. Projetez-vous dans ces ensembles de futurs alternatifs autour de la mobilité, en travaillant collectivement entre artistes, experts et non-experts pour produire des synthèses créatives.

    Comment? En participant aux ateliers créatifs organisés pendant l’été et l’automne 2020, ou en organisant le votre.
    Qu’est-ce que cela produira? De nouveaux récits, fresques, artefacts fictifs et autres propositions qui explorent de nouveaux paradigmes de mobilité ; Des dynamiques transformationnelles par lesquelles les participants s’engagent à faire de leur vision une réalité.

Et après ?

Une publication en libre accès rassemblera les productions du projet.

Tout le matériau restera en ligne, accessible à tous et utilisable pour de futurs projets.

Les méthodes utilisées seront transformées en guides en accès libre afin d’être réutilisées par vous !

… Et il sera temps de transformer ces visions en expériences et projets réels !

Intéressé·e ?

Rejoignez-nous, ou bien écrivez-nous tout simplement !