CRÉATION

L’évolution technologique a toujours interagi avec la création et la période actuelle ne fait pas exception. Quels nouveaux territoires les médias numériques et l’intelligence artificielle ouvrent-ils, et au travers de quelles interactions entre créateurs, machines, programmes et amateurs ? La pensée et la pratique des trois intervenant·es nous invite en tout cas à dépasser les oppositions entre humains et machines, et à passer bien d’autres frontières.

Agnes Yun repense constamment la relation évolutive entre les médias (devenus réseaux) et la société, qu’elle décrit au travers d’analogies avec les organismes vivants. Sa vision des « médias organiques » est celle d’une économie et d’une société où la valeur comme les valeurs se reconfigurent en permanence au travers des médiations et des connexions.

Comme musicien et comme entrepreneur, Ash Koosha explore la manière dont l’intelligence artificielle et d’autres technologies, « jumelles » ou « auxiliaires » des humains, peuvent enrichir la création ou la décision.

L’artiste multidisciplinaire Rocio Berenguer, elle, ne se contente plus d’inclure sa facétieuse « IAgotchi » dans ses spectacles, elle s’appuie sur son travail artistique pour engager une véritable construction politique spéculative : le « G5 interspèces », un sommet réunissant les représentants des cinq ministères des affaires végétales, minérales, animales, machines et humaines.

Pour plus d’informations sur la journée portes ouvertes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *